L’art pour les geeks

17 septembre 2010 à 12:21 | Publié dans Art & Design, Site Web | Laisser un commentaire
Étiquettes : , ,

Quel titre évocateur ! Et oui, toi jeune geek qui collectionne les concepts arts de jeu ou autres livres de dessins de mangas, tu t’intéresse à l’Art ( tout comme un démon que je connais d’ailleurs ), c’est pour cela que je te propose aujourd’hui de découvrir le musée d’art moderne du geek :

GEEK-ART

Ce site regroupe des créations plus ou moins amateurs sur des thèmes geeks ou encore des détournements de personnages ou autres films cultes. Encore un site à suivre donc !

au passage j’ai découvert sur un petit blog de fille ce site incroyable ( et plus trash soit ). Je vous laisse donner votre avis en commentaire !

Katan

Publicités

Un deuxième artisanat spatial

13 septembre 2010 à 13:35 | Publié dans Jeux Vidéo | Un commentaire
Étiquettes : , ,

« HELL, it’s about time! »

Que ça fait du bien de revenir sur le devant de la scène journalistique du monde et même de la galaxie ! (et oui Mario c’est moi le roi de la galaxie !)

Bref, après ces références ou autres vannes geekesques plus ou moins risibles, je m’en vais retrouver mon sérieux pour vous parler du hit, du blockbuster, bref du jeu de l’été, j’ai nommé STARCRAFT 2, wings of liberty. En fait non, j’en fais un peu trop, car ce qui nous intéressera aujourd’hui, c’est la campagne du jeu.
EXIT le multi ou les escarmouches, nous savons tous qu’ils sont géniaux, mais au-delà de ça, ils sont en perpétuel mouvement pour les équilibrages. Ainsi je fais donc le choix de ne pas m’aventurer dans les détails de cette partie du jeu.

Commençons donc par le pitch : le jeu se déroule quelques années après la fin du premier Starcraft et la naissance de la reine des lames. La trahison d’Arcturus Mengsk est resté en dehors de la gorge de ce cher Jim Raynor, aujourd’hui reconverti en marshall sur une planète désertique loin de la menace zerg et donc loin de la menace protoss. Le retour de son frère d’arme, le grossier, puant mais non moins charismatique Tychus Finlay, ravivera en lui la flamme de la révolution et lui donnera les moyens de se lancer dans la reconquête de l’espace tel un cowboy communiste ! C’est sur cette base que s’enchaineront les 25 missions plus la traditionnelle mission cachée, entre lesquels les marines iront se reposer à bord de l’hypérion, QG des rebels de Raynor dans lequel vous pourrez acheter des améliorations pour personnaliser votre armée ou encore regarder les informations désinformation de la chaîne de télé spatiale qui vous accusera de tous les maux possible et imaginables. C’est aussi le lieu où la plupart des cinématiques auront lieu, car oui, la force du jeu a toujours été son scénario très riche avec des cliffangers, choix cornéliens puis un finish incroyable, dans starcraft 2 wings of liberty, cette partie est d’autant plus réussie grâce aux graphismes d’une grande qualité qui ne nécessitent pourtant pas une bête de course pour faire tourner le jeu à fond, ma pauvre tour équipé de vista le fait tourner à merveille !

Les graphismes, parlons en : le jeu est beau, et c’est un plaisir pour les fans de RTS de passer de warcraft 3 à starcraft 2. Mais les graphismes ne font pas la beauté du jeu à eux tout seul, ce que le gamer désire plus que tout c’est l’immersion ! Et là, starcraft excelle, avec ses décors variés

Les cinématiques tournent avec le moteur du jeu mais sont comme d'habitude avec blizzard, d'une rare qualité graphique

et innovant, le jeu bénéficie d’une allure des plus classes.

Oui, je vais parler de gameplay, mais que dire de plus que les autres sites n’auront pas déjà dit ? Que le système avancé de « pierre papier ciseau » marche à merveille ? Que les nouvelles unités apportent un plus indéniable aux stratégies ? Non, ce qui est intéressant c’est le concept des missions qui ne se ressemblent pas les unes après les autres. De la défense, de la récolte, des assauts, de l’infiltration, ces différents modes de jeux sont déclinés à outrance afin de nous offrir 26 missions dont aucune ne se ressemblera.

Le tout rythmé par les musiques de Glenn Stafford et Russell Brower, je vous conseille au passage de regarder l’oscillation de la semaine dernière sur nolife online.

Pour ceux qui veulent tout de même des infos sur le multi, je vous link le youtube de la « FFS team Starcraft 2 FR » qui nous offre des replays commentés d’une grande qualité.
Maintenant soldat, il est temps de retourner au front, ya du zerg à dézinguer avant l’diner !

Katan, marine de 1ère classe Fier
de protéger l’humanité Des
menaces intergalactiques !

Adoptez un nouveau webpet !

12 septembre 2010 à 14:12 | Publié dans il fait beau, les oiseaux chantent, WebPets | 3 commentaires
Étiquettes :

Le retour du Jedi blogger !

Aloha à tous ! Ça y est, web pets est prêt à rouvrir, enfin, il l’était déjà avant mais un héros sait se faire attendre !  Non, trêve de balivernes, je tiens à présenter à tous mes plus plates excuses de vous avoir lâchement abandonné sans explications, mais maintenant, tout va bien car j’ai retrouvé la joie de l’écriture et du blogging (ça se dit ça? O_o) accompagné  de demonart, nous allons donc reprendre notre politique du one dayone news.

évidemment ce ne sera pas facile étant donné que nous entrons tous deux en terminale mais on verra ce qu’on peut faire. Pour ce qui est du contenu, ce sera geek ! et pas le geek qui se la pète parcqu’il connaît 2-3 super héros, non là on se lance dans les allées d’Akihabara tels des jeunes boutonneux (heu attendez j’en ai pas tant que ça hein !). Biensur, les perles du net ou autres évènements insolites auront toujours leur place sur le blog, ben oui, faut bien rigoler dans la vie ! Bref du lol par pack de dix comme dirait l’autre !

On reprend l’habitude de commenter, les trolls peuvent prendre le risque de nous critiquer mais à leur place j’y réfléchirai à deux fois. 😉

On est donc parti pour une année de folie qui commence en trombe avec du jeu vidéo depuis hier avec un article de Demonart sur le dernier guitar hero et on repart demain sur du Starcraft 2, mon coup de coeur de l’été !

KATAN

LES CHATS sur web pets !

14 avril 2010 à 12:22 | Publié dans apple, les oiseaux chantent | Un commentaire
Étiquettes : , , , ,

Je trouve que ce blog manque de chats… pas de chance mano (mon chat) est en vacance, je vous propose donc de découvrir un chat très joueur et geek avec ça !

Un produit Apple s’est dissimulé dans cette vidéo, saurez-vous le retrouver?

KATAN, les chats domineront le monde !

en attendant ils envahissent ce blog !

JET SET RADIO !

13 avril 2010 à 09:24 | Publié dans Japon, Jeux Vidéo | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , , ,

ALOHA tout le monde, ça faisait longtemps que j’en avais envie et aujourd’hui je me lance. Je vais rendre hommage au jeu qui a bouleversé ma vie à savoir : JET SET RADIO !

Nous sommes en 2000, le japon et plus particulièrement SEGA commence enfin à exporter ses jeux les plus dingues pour le plaisir des gamers occidentaux et voilà qu’arrive dans le magasin de jeux de la rue (on a tous ce magasin qui vend les jeux plus cher mais qui a une ambiance si particulière) un ovni vidéo ludique ! Biensur à cette époque la wii n’existait pas et le jeu vidéo était encore considéré comme un loisir d’ado débile… Mais qu’importe, sur game one, marcus et les autres se prennent d’amour pour ce jeu et il ne tarde pas à se faire connaître dans les magazines, le décors est planté, jet set radio est arrivé. Pour vous dire à quel point ce jeu est entraînant, mes deux parents étaient bouche bée devant les vidéos ! Car en effet ! LA grande révolution du jeu était ses graphismes en  SELL SHADING un procédé d’images aux allures de dessin animé/manga avec des bords noirs pour rajouter de la profondeur, en plus de ça le jeu est coloré à outrance avec des animations assez fluides (nous sommes sur dreamcast, la première console capable d’afficher de tels graphismes à l’époque).

BEAT le premier personnage du jeu

Mais je me rend compte que j’ai oublié de vous parler du pitch de base du jeu ! Réparons vite cette erreur : L’intrigue se passe dans un japon du 21eme siècle alternatif et plus précisément à TOKYO-TO, ville dans laquelle des riders (comprenez par là des personnes faisant du roller avec des minimoteurs et habillés de toutes les couleurs) se partagent les différents quartiers en peignant des grafitis sur les murs, pas les tags moches devant votre immeuble, nan de l’art avec un grand A ! Ainsi le jeu se présente comme une course au grafitis en arcade dans laquelle vous devrez réaliser de petits quicktime events pour peindre puis ensuite éviter la police un peu énervé par votre conduite et qui ne tardera pas à appeler par la suite l’armée avec des tanks et des hélicoptères pour vous arrêter…

Outre son apparence, le jeu était pourvu d’une bande son incroyable, les musiques composées pour la plupart par NAGANUMA HIDEKI ne manquent pas d’énergie et rythment bien le jeu en l’accompagnant dans sa folie. Pour le reste on a des invités de marque comme JURASSIC 5, un groupe de hip hop japonais. Non vraiment du côté de la musique, le jeu atteint des sommets en terme d’innovation, rien que l’écran titre nous met dans l’ambiance, la vidéo des riders avec le son qui démarre en trombe !

En bref, une explosion de couleurs et autres effets pour ce qui deviendra un des jeux phares de la Dreamcast pour tous les fans. Tout vous raconter serait bien long mais sachez que ce jeu mérite d’être VÉCU et non joué, peut-être qu’un jour je vous en dirais plus mais en attendant, pour ceux qui ont la chance d’avoir une Dreamcast, je vous conseille de faire au plus vite l’acquisition de ce jeu ! Pour les autres, trouvez d’urgence une Dreamcast !

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.