Brütal Legend – PS3 – Le heavy metal s’initie au jeux vidéo

21 mars 2010 à 14:29 | Publié dans Jeux Vidéo | 2 commentaires
Étiquettes : , , ,

Logo du jeu

Sortie en « rocktobre » 2009, Brütal Legend est le premier jeu sur console Next Gen à tourner uniquement autour du heavy metal ! Style de musique issu du hard rock, affilié au année 80-90, le heavy metal est le style de prédilection des plus grand classique tel que Black Sabbath ou Motorhead, mais aussi un style souvent écouté par les jeunes adolescents que nous sommes. Vous l’aurez compris ce qui m’a fortement attiré vers ce jeu (outre sa présentation au Hellfest 09 sur borne) est réellement son superbe univers inspiré de ma musique préféré.

La Démo

Pour commencer, parlons de la démo présente sur le PSN. Elle dure environ 30 min et présente le début du jeu. Elle permet réellement de ciblé les commandes, l’univers déjanté, la bande son… Une partie non négligeable du contenu. Et là, je ne vais pas vous mentir : j’ai adoré ! Je crois n’avoir jamais autant fais de fois une démo ! Tout est agréable : dialogue hilarant, décor très riche, détail important, histoire intéressante. Pour une fois une démo m’a vraiment donné envie de jouer au jeu.

Eddy Riggs

Histoire

Le jeu nous met dans la peau de Eddy Riggs (auquel Jack Black prête la voix et le corps), un roadies déjanté près à tout pour sauver le rock. Une cinématique de présentation pleine d’humour nous présente Eddy sur son lieu de travail : une gigantesque scène de concert tout feu tout flamme avec une énorme statue de démon. C’est la que le contraste ce fait : Eddy, veste en cuir, bracelet à pic, look de metalleux, est en réalité un roadies de grande qualité mais déçu par le groupe qui l’embauche. Il sait tout faire de ses mains, réparé tout et n’importe quoi. Mais comme il le dit si bien : »ça je ne peux pas le réparer ». Et ce « ça » est en réalité la musique du groupe, représentative de la scène rock actuel : pop/rock commercial utilisant la dénomination « heavy metal » pour faire bien… Cette cinématique est intéressante : elle place directement le jeu comme une éloge du heavy metal et de la « vrai » musique.
Puis tout dérape, un des membres du groupe tombe de la statue. Eddy en le sauvant ce fait écraser et transporter dans un monde parallèle. Là, il est accueilli comme un messie. Armé d’une hache gigantesque et de sa guitare « électrisante » Eddy va être apellé à l’aide par les humains pour combattre le mal qui a prit le contrôle de ce véritable paradis du métal.

Brütal Legend

Univers graphique

L’univers graphique est tout simplement incroyable ! Tout est pensé, réfléchi et re-réfléchi. Tout est fais de chrome, de pierre et de sang.Les décors sont très riches et détaillés. Une gigantesque montagne d’os, des sanctuaires, des pots d’échappement géant, tout cela vous accueillent à bras ouvert. Certains nuages, décors, paysages nous rappellent les pochettes des plus grands groupes. Malgré l’univers assez sombre, le joueur ne sait plus où donner de la tête et se balade dans la map avec un grand sourir d’enfant rêveur.
Dès le début on peut choisir d’activer ou désactiver le sang. En l’acceptant tout dérape ! Les têtes tombent, les corps explosent, le sang gicle. On pourrait croire que ca en devient écœurant « dégeu » mais pas du tout ! Cela rajoute un véritable coté fun aux combos et aux décors finissant souvent inondé de sang. Parmi les innombrables détails que je vous laisserais découvrir, on peut noter des têtes d’ampli poser au sol qui sont, on peut le dire, très rare dans les jeux vidéo !
A noter également l’apparition de personnage emblématique (et plutôt bien réalisé) : Ozzy Osbourne et Lemmy Killmister !

Brütal Legend

Genre

C’est bien beau de parler de l’univers graphique, mais une question s’impose : qu’est ce que c’est comme genre de jeu ? EA et Double Fine on su faire un très habile mélange de genre : parfois beat’em up puis action/aventure et pour finir un  RTS/Stratégie. Oui ! Vous avez bien lu RTS ! En effet lors de certaine phase de jeu mettant en scène des combats d’armé de « headbangeur », on doit apprendre à diriger ses troupes, protéger des points stratégiques délirant. Ces scène ont été pour moi plutôt agréable à jouer et on fait un contraste avec les combats très … bourrins ! C’est donc un jeu multi-genre qui vous attend plein de surprise !

Brütal Legend

Gameplay

Le gameplay est une plutôt agréable. Eddy apprend au fur et à mesure des combos pour sa hache et sa guitare « électrocutante » que l’ont achète dans le « Garage Metal » grâce à des items récupérés en faisant des quêtes. Tous plus délirant les uns que les autres, possédant des noms hilarants tel que : »gros slam » ou « glissade rock ». Les combos sont facilement réalisable ce qui est un point non négligeable ! De plus on peut jouer des petites suites de notes (touches) pour invoquer par exemple une superbe voiture flammé rapide, rallier à notre cause des headbangeurs ou des fans…

D’ailleurs parlons de la conduite : dans l’ensemble elle n’est pas mal foutu et pas énervante, par contre j’ai remarqué quelque placement de caméra désagréable ou des fixations empêchant de voir autour. Ce détail ne m’a pas du tout gêner ! On y prête presque pas attention. Les éclaboussures sanguinaires, les attaques bourrines à souhait et les mouvements fluides donnent un charme aux combos qui en deviennent jouissif. C’est sur les combats que réside, selon moi, un des défauts du jeu : par exemple, les combos ne s’arrête pas lorsque l’adversaire est mort et Eddy tape dans le vide, la caméra devient gênante, les combo à deux en coop sont… dur … (=impossible pour moi). Mais cela n’en gâche pas pour autant le plaisir.

Killmaster

Killmaster

Bande-son

Parlons maintenant d’un des gros points forts du jeu : la bande-son ! Que ce soit pour les dialogues et dans la musique : elle est extraordinaire, exceptionnel ! Je ne sais pas comment la qualifié ! Les insultes pleuvent, les vannes lourdes aussi. On est transporté comme on le serait dans un film. Eddy est capable de nous sortir des têtes hilarantes, ce qui rajoute un charme au cinématique plutôt présente dans le jeu. La musique omniprésente est tiré des plus grands albums des plus grands groupes. Quel plaisir d’écouter ses chansons préféré en bourrinant des monstres improbables, des araignées avec des têtes de moteur, des sangliers qui roulent et autres bêtes « metalleuses ». A noter le petit plus que les developpeurs n’ont pas oublié : lorsque l’on met en pause, le nom de l’artiste et de la chanson apparaissent, très pratique pour aller «  » » »acheter légalement » » » » la chanson par la suite…
La bande son est pour moi le point fort du jeu. Le style heavy metal colle très bien au jeux vidéo (ex : Motorstorm, et tellement d’autre qui ne me viennent pas à l’esprit) et ça fait plaisir !

Pour conclure je donnerais un bon 16/20 à Brütal Legend malgré sa courte durée de vie (±6h) mais surtout pour sa beauté graphique, son univers, son pari difficile de mélanger des styles, de placé le heavy metal en haut de l’affiche, etc. Je le conseille à toutes et à tous pour le grand bien de vos oreilles. En plus je l’ai trouvé dans les alentours de 30€, très raisonnable pour un jeu PS3.

À bientôt !

DemonArt

Source : [Gameblog.fr] , [Wikipedia] , et puis mon test personnel !

Publicités

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.